Forum USTHB

AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Le vocabulaire sur les mots du warez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le vocabulaire sur les mots du warez   Sam 17 Jan 2009, 10:54

SALUTATIONS A TOUS

Pour vous aidez dans W@W@

WAREZ : Terme utilisé par les cracker pour désigner un logiciel piraté ou rendu disponible en libre téléchargement sur des FTP pirates par exemple. Les jeux pirates sont appelés Gamez et les applications Appz. Il faut rappeler qu'il est interdit de posséder des logiciels sans disposer d'une licence.

Appz : Terme désignant les applications pirates dans le monde du warez. C'est à dire les applications commerciales disponibles en libre téléchargement. Il faut rappeler qu'il est interdit de posséder des logiciels sans disposer d'une licence.

Gamez : Terme désignant les jeux pirates dans le monde du warez. C'est à dire les jeux commerciaux disponibles en libre téléchargement. Il faut rappeler qu'il est interdit de posséder des logiciels sans disposer d'une licence.

FLOOD : Ce terme désigne le fait (ou l'action) d'envoyer une telle quantité de messages dans un canal ou une boîteà lettres, que celui ou elle-ci sera saturé(e) et deviendra inutilisable

FLOODER : peut également être employé à propos de surcharge verbale de forums , ou listes de diffusions sur internet. Par extension, un floodeur est ainsi une personne écrivant à répétition des messages, le plus souvent inutiles, sur de nombreux threads sur une liste ou un forum. Souvent les forums gardent un sujet permettant à leurs utilisateurs de flooder librement, c'est une sorte de défouloir.

LEECHER : Récupérer des informations sans jamais en donner en échange. En particulier, pomper des logiciels piratés sans en pirater soi-même, ou télécharger sur un réseau P2P sans ouvrir son upload. Par extension le terme désigne aussi celui qui suit cette pratique.

LAMER : Un minable, un nul, un crétin (« lame » signifie littéralement « boîteux », « estropié »), quelqu'un incapable de programmer son ordinateur pour mettre « bonjour » à l' écran, mais qui se prend quand même pour un hacker.

ANONYMOUS : C'est en fait le nom d'utilisateur de quelqu'un qui se connecte sur un serveur FTP alors qu'il n'a pas de compte personnel sur la machine, par l'intermédiaire de l'Internet. En pratique, on parle de « ftp anonymous ». Et comme mot de passe on doit utiliser son adresse email, selon la netiquette (pour permettre aux administrateurs de site de faire des statistiques sur les visiteurs qui viennent. Ils peuvent par la suite mettre en place des miroirs judicieusement disposés à la surface de la planète.).

FANSUB : Le terme fansub est une contraction du mot fan et du diminutif du mot anglais subtitle (sous-titre) ou subtitled (sous-titré) qui désigne une copie d'un film, série ou émission télévisuelle sous-titré par des fans dans leur langue maternelle. Une personne travaillant à la réalisation d'un fansub est appelée fansubber, pour une équipe de fansubber on parle de team.

MANGA : Littéralement en japonais « Image idiote ». Bande dessinée populaire du soleil levant, à l'origine analogue aux « Comics » américains et dont l'origine remonte à d'anciennes traditions nippones. Les Comics US se sont toutefois enfoncés dans une débilité profonde (du genre « toi méchant, moi gentil, moi tuer toi »), tandis que les mangas ont souvent une symbolique complexe (non, il n'y a pas que des mangas de Q/Gore).

MIROIR : Un seul « r » en français . site étant ou incluant une copie des fichiers d'un autre site, et permettant d'avoir accès à ces fichiers alors même que le serveur original est surchargé ou de l'autre côté de la planète.

NEWBIE : Contraction de « new in business ». Quelqu'un de nouveau, sur le réseau. On rencontre aussi « newcomer ». Un nouveau-venu, quoi... Qui ne sait rien et fait toutes les erreurs possibles et imaginables

NOOB : Voir NEWBIE

NUKER : Faire planter une machine à distance

HACKER : À l'origine, programmeur de génie, terme parfois employé pour bidouilleur. Le terme de Hacker a perdu son prestige depuis le Crackdown de 1990, lorsque le système téléphonique US a globalement disjoncté, du fait d'une erreur de programmation des opérateurs, qui accusèrent pourtant le monde des BBS. Désormais, et surtout du fait des journalistes, le terme désigne surtout les pirates des réseaux.

HACKING : Le fait de pratiquer le « hack », i.e. de bidouiller joyeusement dans tous les sens.

PUB : Nom classique du répertoire public, sur les serveurs Unix, auquel tout le monde peut accéder, en particulier les illustres inconnus qui se connectent via l'Internet en utilisant le logiciel FTP.

PUBSTRO : Serveur internet piraté ayant de préférence une (très) bonne connexion. La particularité du pubstro est que le pirate y a installé un serveur ftp (habituellement), pour y diffuser des contenus (généralement illégaux, même si ce n'est que du point de vue de la propriété intellectuelle).

STRO : Voir PUBSTRO

SPOOFING : « Usurpation ». Mystification sur un réseau. On peut faire de l'address spoofing, de l'IP spoofing ou encore du web spoofing.

SPAM : Littéralement : « balancer le contenu d'une boîte de corned-beef dans les pales d'un ventilateur ». C'est ce que font ceux qui envoient du courrier d'auto-promotion à des milliers de gens à travers l'Internet.

SUPPLIER : pirate spécialisé dans l'apport de logiciels nouveaux à déplomber pour son groupe.

UPLOAD : Le fait de transférer un fichier d'un ordinateur local vers un serveur (ou une machine distante d'une façon générale)

KRACKING : Version alternative de cracker, dont l'ésotérisme doit probablement envoyer des frissons voluptueux le long de l'épine dorsale de ceux qui l'utilisent en le confondant lamentablement avec la noblesse du hacking.

PHREAKING : Jeu de mots entre « Phone » et « Freak », respectivement « Téléphone » et « Monstre ». Ensembles des techniques de piratage du système téléphonique, pratiquées par les phreakers. À l'origine, tel qu'inventé dans le magazine TAP d'Abbie Hoffman en 1971, le phreaking avait comme intention d'être subversif vis-à-vis des grandes entreprises de télécoms, puis il est devenu un hobby de gens curieux de savoir comment tout cela marche.

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
 
Le vocabulaire sur les mots du warez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des idées d'activités de vocabulaire sur des mots de l'univers médiéval?
» Quizz pour enrichir et améliorer son vocabulaire
» Liste de vocabulaire CVC
» Idées exercices vocabulaire de la justice?
» Le rallye des mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum USTHB :: Le village :: Caféteria Babez-
Sauter vers: